lundi 16 juin 2014

Rendez-vous avec le diable

Samedi je travaillait au forêt avec le broyeur de végétaux au bord du marais de pins. J’ai aperçu une chenille de papillon d’environ 7 cm sur le tronchon de bouleau. Je croyais qu’elle soit la chenille de bombyx de la ronce (Heinähukka, Macrothylacia rubi) par son apparence et le fait que la chenille de cette espèce hiverne et ne se chrysalide qu’au printemps. La chenille est appelée l’anneau du diable parce qu’elle s’enroule en anneau si on la dérange.

Après avoir pris le photo de la chenille je me suis adressé à quelques lépidoptérologues pour obtenir la vérification sur l’identité de l’espèce. Il est possible que le papillon en question soit aussi bien, ou plutôt, bombyx du chêne (Tammikehrääjä, Lasiocampa quercus). Aussi la chenille de cette espèce hiverne et se chrysalide à la fin du mai ou au début du juin. Il semble que je n’ai pas rencontré le diable. Pas encore.

Bombyx du chêne (Tammikehrääjä, Lasiocampa quercus)
Mais...

Le dernier dimanche avant la Saint Jean dans tous les pays nordiques on célèbre le Jour de la flore naturelle (Luonnonkukkien päivä). C’est une tradition assez jeune mais déjà bien établie. On organise des excursions guidées pour tous et une idée du jour et de faire les gens mieux connaitre les plantes. 

Hier, il faisait beau temps après le samedi froid et pluvieux. Nous avions choisi, ma femme et moi, de faire connaissance des Vallons de Häntälä, une part d’une zone protégee plus vaste appartenante au reseau Natura 2000. Ce n’était pas seulement pour chercher des fleurs mais pour eprouver sa nature en général. Alors qu’il y a des fleurs florissantes il y a aussi des papillons. Une fleur typique des vallons est le trolle d’Europe (Kullero, Trollius europaeus). Mais la grande spécialité est certainement le papillon semi-apollon (Pikkuapollo, Parnassius mnemosyne) qui est classifié menacé en Finlande. 

Semi-apollon est rare et pratiquement disparu en Finlande sauf aux régions sporadiques au sud-ouest principalement à cause de la disparition des pâturages. Les Vallons de Häntälä est la région où la population est la plus riche. Vraiment, au moins hier il était l’espèce dominante aux prés des pentes. 

On a identifié trois formes géographiques du semi-apollon en Finlande. Évidemment le rechercheur qui en premier réussit de trouver et identifier une nouvelle espèce, sous-espèce où même une forme géographique a le droit de la dénominer plus ou moins comme il veut. La forme qui se trouve presque uniquement dans ces vallons s’appelle Perkele. Le nom scientifique est ainsi Parnassius mnemosyne f. perkele  f. signifie forma. Il m’est presque impossible d’imaginer pourquoi ce papillon charmant soit devenu baptisé comme ça. La seule explication que je trouve est que le rechercheur possède le sens d’humour bien curieux. Perkele est le nom ancient finnois du diable et en usage fréquent même aujourd’hui pour jurer, normalement en exprimant son mécontentement mais aussi son grand étonnement (”pas vraie!”).

Voila. J’avais pourtant le rendez-vous avec le diable. (Meilleurs photos d'ici)

Semi-apollon (Parnassius mnemosyne f. perkele) sur aholeinikki* (Ranunculus polyanthemos)
*Aholeinikki ne pousse pas en France. Évidemment cette espèce n'a pas de nom français.