lundi 17 janvier 2011

Sur la culture de tennis en Finlande

Au lieu d’une analyze exhaustive de la culture de sport en Finlande voici un exemple sur comment elle peut se manifester positivement. Je traite une seule discipline de sport : le tennis. Bienque je ne me suis jamais consideré comme un sportif, le tennis est une des disciplines de sport que je pratique depuis ma jeunesse. Je pense qu’on ne peut pas dire grande chose sur la culture d’une discipline depuis l’exterieur. D’autre part, lui qui a vécu au sein d’un sport presque toute sa vie, a pu absorber maintes nuances de sa culture.

Dans le dernier Nyt-liite une jeune rédactrice, que je ne connait pas, essai de dire quelque chose sur la culture de tennis en Finlande dans un visible article de trois pages. Elle base son article sur deux livres de tennis et sur sa visite d’un tournoi international de tennis à Tali. Là, elle a pu poser quelques questions à Jarkko Nieminen. Une des citations de Jarkko a été mise en relief : « En effet, il n’y a pas de culture de tennis en Finlande. » Il semble que cette phrase soit justement ce qu’a cherché la rédactrice. Modifiée et isolée de son contexte (pour choquer bien sûr) la phrase « Suomessa ei ole tenniskulttuuria » a été placée dans le titre. Clairement elle n’a pas compri (ou ne voulu pas comprendre) que Jarkko parle ici du tennis professionnel. La culture de tennis professionnel est une chose complètement différente de celle de tennis en général.

La culture de tennis en Finlande est magnifique et bien développée. On a dit qu’il n’y a qu’n seul sport qui soit capable de réunir tous les adeptes de telle sorte qu’ils même concourent ensemble : la course d’orientation. Ce qui se passe à Tali pendant les tournois internationaux de tennis est à peut prèt pareil. Au même temps que les top joueurs se battent sur un court, les juniors et les seniors jouent sur d’autres. C’est de la culture! Je suis l’organisateur d’un tournoi de tennis d’un groupe de quelques dizaines de joueurs de mon age. Nous avons joué chaque mercredi à Tali (aussi pendant les tournois internationaux) depuis plus de sept années. Cet inépuisable enthousiasme, c’est de la culture!