mardi 4 juin 2013

La canicule septentrionale


Nous avons la canicule en Finlande. Depuis presque deux semaines la temperature est 30 degrés, au moins dans quelques régions du pays, et aussi les nuits sont chaudes. Étonnement, l’onde de chaleur se stationnait d’abord à la Finlande septentrionale. Utsjoki, la commune plus nordique, était pendant quelques jours la plus chaude place de l’Europe. Maintenant que les nuages ont disparu du ciel méridional ce sont les gens au sud du pays qui peuvent jouir ou souffrir de canicule. 

Assez souvent quand on demande à un Français d’où vient le mot "canicule", il n’a aucune idée. Typiquement les Français qui enseignent français aux instituts populaires en Finlande sont gênés si un étudiant se renseigne sur l’étymologie. Au moins partiellement l’ignorance et la manque d’interêt de celui qui a le francais en sa langue maternelle s’expliquent par la différence en processus d’apprentissage de la langue. 

Aujourd’hui l’origine étymologique de "canicule" se trouve facilement en Wikipédia mais à l’époque que je l’ai trouvé, la trouvaille était passionnante et assurait que je m’en souviendrai pour l’éternité. Les traces du mot remontent dans le temps à l’Égypte antique où la période chaude de l’été était liée à l’observation que c’était aussi la période où l’étoile Sirius se leve et se couche au même temps que le Soleil. Le nom de Sirius au latin est Canicula signifiant petite chienne.

D’ou vient "septentrional" alors? Ne demande pas à un Français sur la rue de Gennevilliers. Cherche dans l’astronomie - ou Wikipédia. C’est la petite ourse qui est coupable cette fois. Le nom latin de cette constellation est Septem triones (les sept boeufs) d’où vient le mot. Pourquoi Petite Ourse? Parce que l'étoile la plus brillante de cette constellation, Alpha Ursae Minoris, est ce que nous appellons Étoile polaire.

Pour les études efficaces de la langue étrangère la capacité fondamentale est de voir et de traiter la langue comme un réseau hièrarchique, en effet un organisme, où les mots se sont liés aux multiples façons. Avec cette vision l’étudiant est capable de développer des règles de raisonnement et ainsi la capacité remplaçant la mémorisation méchanique des mots plus ou moins isolés. Un genre de liens est formé des explications étymologiques.